top of page
  • Photo du rédacteurAnastasia Chauveau

Les différentes rééducations du périnée

Après une grossesse, du fait du poids du bébé porté in utéro et du relâchement ligamentaire, le plancher pelvien peut se trouver distendu. C’est pourquoi la rééducation du périnée est proposée à toute personne, qu’iel ait accouché par voie basse ou par césarienne.

Mais en quoi consiste une rééducation du périnée ? Et comment cela se pratique-t-il ? Il existe de nombreuses méthodes qui peuvent être utilisées seules ou en complémentarité, ainsi que des exercices posturaux et respiratoires pour potentialiser le tout en tonifiant la sangle abdominale.


Je m'appelle Anastasia Chauveau, j'ai 33 ans, et je suis doula sur Lyon et sa région. Dans cet article je souhaite vous présenter les différentes méthodes de rééducation périnéales existantes. N'hésitez pas à en discuter avec votre sage-femme et/ou votre gynécologue !



Mais déjà, qu'est-ce que c'est le périnée ?


Le périnée désigne un ensemble de différents tissus (muscles, ligaments, nerfs…) situés entre le pubis et le coccyx. On parle de plancher” pelvien dans le sens où il a pour rôle de soutenir les organes urogénitaux (vessie, utérus) et l’anus.


dessin anatomique du plancher pelvien masculin et féminin

(source image : www.my-big-bang.fr)


La tonicité de ces tissus a donc une incidence sur la vie quotidienne : sur le plan de la continence via le bon fonctionnement des sphincters mais également de la sexualité.


La rééducation périnéale est prise en charge à 100 % par l’assurance maladie après une naissance et les séances peuvent être réalisées auprès d’un⋅e sage-femme ou d’un⋅e kinésithérapeute.

Il existe différentes méthodes :


le travail manuel

Il consiste en des étirements et des pressions légères effectués sur différentes zones internes du vagin par le biais d'un toucher vaginal. Il permet un travail sur le verrouillage à l'effort.



la méthode Connaissance et Maitrise du Périnée (CMP)

C'est un travail par visualisation d'images dans la tête qui permettent de prendre conscience des différentes zones du vagin et de les travailler. Cela nécessite un toucher vaginal, mais sans stimulation et dans un unique but de bilan et évaluation des progrès.



le biofeedback

La⋅e professionnel⋅le introduit une sonde dans le vagin qui capte et retransmet de manière instantanée les contractions et relâchements volontaires effectués. Cette visualisation du travail musculaire du périnée en direct sur un écran permet une prise de conscience de ses capacités.



l'électro-stimulation

Ce sont des petites impulsions électriques qui stimulent le périnée via une sonde dans le vagin.

Ce travail est dit "passif" car il ne nécessite pas d'effort de contraction volontaire. Il est donc particulièrement intéressant lorsqu'il n'y a pas ou plus de conscience du périnée car la stimulation se fait par réflexe des muscles.

A noter que la Haute Autorité de Santé (HAS) ne recommande pas cette technique en première intention dans le cadre d'une rééducation postpartum. (source : ANAES, rééducation dans le cadre du post-partum - recommandations, décembre 2002)


 

En complément de ces techniques de rééducation, il est tout à fait possible de pratiquer des exercices posturaux ou respiratoires qui viendront soutenir les progrès musculaires du périnée et tonifier les abdominaux afin de garantir un résultat qui perdure dans le temps (et se réapproprier doucement son corps après la grossesse et l'accouchement !).

Là encore, il existe différentes méthodes. N'hésitez pas à questionner votre professionnel⋅le de santé qui a peut-être été formé à l'une ou plusieurs de ces techniques :


la gymnastique vaginale hypopressive

Méthode élaborée par Marcel Caufriez, un kinésithérapeute.

Cela consiste en des séries d'exercices posturaux répétitifs qui permettent un travail de la cage thoracique et du diaphragme par des épisodes d'apnée, le tout associés à un verrouillage du périnée.



le concept abdo-périnéo-MG®

C'est une méthode de rééducation abdominale par le souffle, élaborée par Luc Guillarme, kinésithérapeute. L'objectif est de muscler l'abdomen afin qu'il soit suffisamment fort et tonique pour protéger les zones affaiblies par la grossesse et l'accouchement, notamment le périnée.

Pour plus d'infos : site de la méthode Guillarme



l'approche posturo-respiratoire (APOR®)

C'est la méthode de Bernadette de Gasquet, médecin. Peut-être que son nom vous est familier, cela fait de nombreuses années qu'elle mène des travaux de recherche sur le périnée et comment en prendre soin tout au long de la vie.

L'APOR® est un travail postural dont l'objectif est de permettre la limitation des pressions sur le périnée. Les outils employés sont des exercices concrets applicables au quotidien.


femme qui marche en tenant un bébé à bout de bras

(source image : Dakota Corbin sur unsplash.com)


Le choix d'une ou plusieurs de ces méthode(s) dépendra de votre sensibilité et de l’évaluation faite par la⋅e professionnel⋅le qui vous suit sur cette rééducation.

Effectuer une rééducation abdominale peut être un bon complément pour renforcer toutes les zones affaiblies et retrouver une bonne tonicité pour un confort quotidien.


N’hésitez pas à en parler à la⋅e professionnel⋅le de santé qui vous suit pendant votre grossesse !

Comments


bottom of page